Hypnose et maladie grave

L’annonce d’une maladie grave est vécue par chacun selon sa propre subjectivité : son histoire, son vécu et les ressources qu’il est à même de mobiliser (aides possibles, entourage, réseau, moyens financiers).

Dans tous les cas, la maladie grave est une épreuve physique, mentale et émotionnelle pour la personne malade et souvent aussi pour ses proches.

Le contexte est particulier car toute la vie du patient est impactée et l’incertitude le mène parfois à se replier sur lui-même et à fermer tous les champs d’actions possibles.

Les changements que la maladie implique souvent l’enjeu vital et la peur de la mort et parfois le côté très technique de la médecine peut le faire se sentir « objet » de soins et non plus « sujet ». Le patient peut avoir des réactions allant de la sidération à la peur en passant par l’impuissance et l’expérience de non-sens. Il va aussi développer des mécanismes de défense psychiques : annulation, dénégation, isolation, projection agressive, combativité etc.

En séance d’hypnose, le thérapeute instaure une alliance thérapeutique. Il va accompagner le patient a traverser la peur. Puis grâce à l’hypnose, il va proposer au patient de se réinscrire dans une dynamique de vie en mobilisant ses ressources intérieures et de se réapproprier ce qui lui arrive.

Retrouver un droit à la liberté, consentir sans subir pour continuer de vivre en se focalisant sur les moments heureux de la vie.

Le thérapeute accompagne le patient pour l’aider à garder le cap de la vie autant que cela est possible et à ne pas s’enfermer dans la maladie.

Avatar
Sophie Leleu
Hypnothérapeute à Plouhinec

Je suis Hypnothérapeute en Hypnose Ericksonienne et Humaniste et exerce sur Plouhinec dans le Morbihan en Bretagne.

Sur le même sujet